Assumer sa vulnérabilité

On prend souvent la vulnérabilité pour de la faiblesse, et cet amalgame nous prive d’un cadeau précieux qui est de s’accepter entièrement, développer de l’empathie et surtout de l’humilité. Je sais, c’est terrible de se sentir vulnérable. Le doute t’envahit, l’incertitude te ronge, tu as envie de te cacher et de savoir pour t’apaiser. Et pour tant je vis te montrer en quoi c’est une très bonne chose.

Se sentir vulnérable

Notion de vulnérabilité

C’est un sentiment déplaisant qui fait que l’on se sent petite, diminuée, enrobée de peur et de honte. Oui c’est un sentiment désagréable la vulnérabilité. Elle réveille de l’insécurité aussi. Je me sens souvent perdue et pétrifiée quand je me sens vulnérable. Surtout quand j’ouvre mon cœur à un jeune homme qui me plaît beaucoup 😸.

Brené Brown parle beaucoup de la vulnérabilité, c’est une de ses spécialités. Elle le définit aussi comme une prise de risque. C’est à dire oser s’ouvrir à ses émotions et être authentique. Avec nos petites imperfections, nos défauts, nos qualités aussi… Tout ce qui fait de nous des petites boules d’amour fait de chair et d’os.

Sentiment de honte

Il s’agit de croire fermement que l’on est indigne, que quelque chose cloche chez nous. Ainsi on se prive de contacts humains alors que c’est vital et tout aussi inévitable. La société nous a bien conditionnée à ressentir de la culpabilité et de la gêne. Notre entourage ne se retient pas souvent de nous humilier sous prétexte de plaisanteries tout de même rabaissantes.

Photo : Cottonbro

Se sentir dans le doute

Cette incertitude nous ronge car le mental a besoin de savoir et comprendre tout ce que l’on vit et pense. A la fois en soi et aussi chez les autres. Comprendre leurs comportements, leurs gestes, leurs paroles… Et si on ne sait pas, une voix méprisante prend le relais pour nous rappeler combien on est nulle et coupable 😪.

On a peur de ne pas savoir et d’être dans le doute car on l’associe à quelque chose de tragique. Or, être dans l’incertitude n’est pas un défaut ou une tare. Et pourtant, tu le sais bien, on se fait beaucoup souffrir mentalement si l’on est imparfaite et déplaisante.

Cela fait naître un sentiment de culpabilité d’être soi-même alors on s’interdit de l’être. Puis on continue d’entretenir des faux semblants, une identité fausse pour plaire à autrui et se renier partiellement voir complètement.

Les mythes de la vulnérabilité

La vulnérabilité est une faiblesse

Cette croyance limitante est dangereuse car elle nous prive de notre authenticité. En effet, à croire qu’être émotif et sensible est une faiblesse, on passe à côté de la reconnaissance du courage et de l’audace que demande d’incarner la vulnérabilité.

C’est dans la vulnérabilité que l’on trouvera le courage d’être soi-même, de s’aimer et s’accepter comme on est.

Quand bien même, la faiblesse est un attribut humain et je pense qu’il n’y a pas de honte à le ressentir. Si l’on peut être faible, par opposition on peut aussi choisir d’être fort.

Refuser de vivre ses émotions et de se sentir vulnérable revient à se créer une carapace et cela demande une énergie folle à entretenir ses défenses psychologique pour paraître forte et invulnérable.

Rejet total de la vulnérabilité

Madeleine L’Engle dit qu' »Etre vivant, c’est être vulnérable ». Je suis d’accord avec cela, car en tant qu’hypersensible, les émotions fortes font partis de mon quotidien. Et c’est souvent inconfortable surtout quand on est face à un voisin agressif qui ne te considère pas, ne te respecte pas et ne t’écoute pas. C’est très violent pour moi car mes besoins ne sont pas nourris.

Et en même temps, je suis capable de ressentir des joies intenses, de l’amour divin au quotidien, de l’émerveillement profond devant la beauté du monde. Et oui, c’est cela qui fait que je me sens vivante. Si je ne ressentais aucune émotions je ne voudrai pas vivre. J’aime tellement ressentir l’amour, le bien-être puissant et divin quand j’embrasse un homme que j’aime.

Oui les émotions sont vu comme de la faiblesse ou de l’hystérie. Et pourtant elles sont présentes chez l’être humain, elles font partie de nous. Les rejeter c’est se renier.

C’est tout raconter de soi

On pense aussi qu’être vulnérable c’est raconter les moindres détails de sa vie à tout le monde. Or je crois que nous choisissons plutôt de se confier aux personnes en qui l’on a confiance. De plus, chacun choisit ce qu’il souhaite dire ou ce qu’il est prêt à partager. Surtout quand on se connaît peu au début dans une relation professionnelle ou intime.

Chaque être humain est libre de dévoiler les détails de sa vie à des personnes proches, de confiance car oui ce sont des moments de vulnérabilité. De ce fait, nous avons besoin de nous sentir dans un cadre sécurisant. Généralement, quand on se confie à des amis sur ses contrariétés, il y a une réciprocité. Nos proches se confient aussi à nous.

vulnérabilité loup
Photo : Luna Lovegood

Je suis un loup solitaire

Une autre croyance fausse sur la vulnérabilité c’est de devenir un loup solitaire mystérieux. En mode, je ne raconte rien de moi, je suis furtif, j’aime faire cavalier seul et n’entretenir que des relations superflus pour ne pas souffrir tellement je suis trop fort. Les hommes sont plus touchés que les femmes par ce syndrome, mais beaucoup d’entre nous ayant connu des trahisons se sont un jour renfermés sur eux-même.

C’était en primaire, quand plusieurs fois mes copines allaient dire au garçon qui me plaisait qu’il me plaisait. Au bout d’un certain nombre de trahisons j’ai dit stop et je gardais cette information pour moi-même. Je mentais à mes amies pour éviter le sentiment désagréable de vulnérabilité.

Ce n’est que bien plus tard, que j’ai réussi à refaire confiance à mes amies proches. Ensuite, ayant fait un long travail sur la vulnérabilité, j’arrive de mieux en mieux à être entière, authentique et pleinement moi-même.

Accepter sa vulnérabilité

C’est un travail déstabilisant et fastidieux que d’accepter sa vulnérabilité. Et en même temps c’est ce qui nous conduit ver l’authenticité, l’amour de soi et donc le bonheur. Soit on continue à lutter contre soi-même. Soi on choisit de s’accepter entièrement.

Accepter ses imperfections

On commence par ce qui nous gêne car c’est ici que l’on va embrasser sa vulnérabilité. Oui c’est très inconfortable mais rappelle-toi que c’est très honorable de ta part de vouloir dépasser tes incertitudes et accueillir ta vulnérabilité 👏.

Assumer ses peurs

Il s’agit aussi d’avoir peur et d’apprendre à vivre avec cette émotion déplaisante. Je n’aime pas avoir peur 😨. Mais c’est très utile, cela peut parfois te sauver la vie ou t’éviter de t’empêtrer dans des situations impossibles. Respire un bon coup et haut les coeurs. Courage, ça va aller 😎.

S’armer de courage

En assumant sa vulnérabilité, on développe du courage et de l’audace. Oui, on ose de plus en plus souvent être soi-même et cela conduit à la paix d’esprit et au bonheur.

Oui, on est totalement nue quand on est vulnérable. Oui on est dans la salle de torture de ce qu’on appelle l’incertitude. Et oui, on prend un énorme risque affectif en acceptant la vulnérabilité.


Mais aucune équation ne dit que prendre des risques, braver l’incertitude et s’ouvrir aux émotion sont des preuves de faiblesses.

Brené Brown

Affronter l’incertitude

La vulnérabilité c’est être dans le doute, avoir peur, se sentir nue au milieu de la foule. Et pourtant, une fois qu’on s’est armée de courage, il faudra traverser cette foule effrayante. En prenant conscience des ses moments de vulnérabilités, tu peux respirer, prendre du recul et sauter dans la fausse aux lions. Dit comme ça, je ne te vend pas du rêves mais ce serait te mentir que tout va bien se passer.

vulnérabilité femme
Photo : Orione Conceição

Gagner de l’estime

Au fur et à mesure que tu te familiariseras avec ta vulnérabilité, tu entretiendras une estime de soi plus haute. En passant par l’amour de soi et la confiance en soi. C’est en pratiquant que l’on apprend à s’aimer.

Développer de l’humilité

En comprenant ce que l’on vit en soi lorsque l’on se sent vulnérable, on développe de l’humilité. Une grande qualité bien rare car l’égo se prend quand même pour le centre de l’univers H24. Certes, la plupart du temps c’est inconscient, mais tout de même 😅. Chacun adore parler de lui et attirer l’attention quand on ne pratique pas la fausse modestie pour s’attirer l’admiration des autres.

10 conseils pour vivre avec sa vulnérabilité

Oser être authentique

Comment peut-on réussir à trouver son authenticité, si l’on est paralysé par la honte de ce que l’on pourrait y découvrir ? Le seul moyen de s’aimer et d’être heureuse c’est de s’accepter telle que l’on est. Oser être authentique.

Se donner de l’empathie

Vu que la vulnérabilité c’est inconfortable et bien je t’invite à te donner de l’empathie aussi souvent que nécessaire. Et aussi de l’amour et de la tendresse. Accueillir au mieux cet inconfort utile pour se rapprocher de soi.

Vivre avec résilience

C’est accepter avec humilité que la vulnérabilité fait parti de nous. Que ces sentiments désagréables font partie de la vie. Les éviter ne sert à rien. Au contraire, cela entretient nos souffrances.

C’est aussi accepter de ne pas y arriver, de ne pas savoir quoi faire, comment penser, quoi ressentir… Simplement s’abandonner à ce qui est vivant en nous. Se laisser traverser par ce qui est dans le présent. Avec toujours cette intention d’apprendre une nouvelle leçon et d’évoluer vers plus de paix intérieure.

Entretenir la gratitude

Remercier l’univers (ou ce qui te fait plaisirs) de recevoir l’opportunité de grandir à travers ces expériences. Certes douloureuses, mais on ne progresse pas sans traverser ses démons intérieurs. C’est impossible. La voie douce n’existe pas.

Par contre je peux te garantir qu’une fois transcendée, tu te sentiras merveilleusement bien. Et surtout, tu apprendras à surfer sur les cyclones de la vie avec panache et assurance.

vulnérabilité couleurs
Photo : Marcin Dampc

Cultiver la joie de vivre

A chaque victoire, tu pourras te féliciter et ressentir une grande joie d’avoir terrasser un nouveau schémas égotique ou une vieille croyance limitante bien pourrie. Pour ma part, à force d’éliminer mes vieilles habitudes malsaines, je peux me remplir d’amour, de joie et de tendresse pour moi-même et les autres.

Prendre soin de soi

Affronter ses vulnérabilités c’est fatiguant. Et donc souvent on a besoin de prendre soin de soi. En plus de le faire par amour pour soi 😆. Constitues-toi ta routine bien-être perso pour te remplir souvent de belles énergies et faire face à ce qui te déplaît le plus chez toi.

Se nourrir de tranquillité et de calme

Se relaxer et méditer sont mes activités favorites. Elles me permettent de prendre du recul sur les événements intense. Aussi à rester concentrer et éviter de me laisser emporter par mes émotions intenses.

Se reposer régulièrement

Pour prendre des forces, rien de mieux que de se reposer et instaurer un environnement calme et apaisant en soi. donc, je t’invite à t’organiser pour intégrer des petites pauses pour respirer et t’intérioriser. C’est une astuce très répandue qui fonctionne très bien. Entretenir le calme en soi rend calme. Alors qu’entretenir son stress, provoque plus de stress. Logique 🤪.

Développer sa créativité

La créativité est naturelle chez moi car je suis hypersensible. Cependant, nos émotions nous inspirent pour créer. De plus, je pense que nous sommes des êtres créatifs. Pas seulement sur le plan artistique. Trouver des solutions à ses problèmes avec un cadre contraignant c’est développer sa créativité. Que ce soit dans le milieu de la finance ou de la médecine.

S’adapter est une forme de créativité instinctive bien installée en soi. A long terme, on apprend à rebondir en toute circonstance et se laisser moins happer par le stress de ses émotions.

Se connecter à son intuition

Pour finir, en stimulant ta créativité et en t’intériorisant régulièrement, tu te connectes à ton intuition. Cette petite voix intérieure qui nous guide sur le chemin de la joie et de la paix.

Voilà, je t’ai parlé de la vulnérabilité et de toutes les belles choses qu’elle recèle : créativité, authenticité, joie et apaisement. Elle est effrayante, c’est certain, mais quand on apprend à vivre avec, on récolte les beaux cadeaux qu’elle nous offre.

Prends soin de soi, de ta vulnérabilité. Ose affronter ce qui te tétanise pour trouver la paix intérieure.

💖💕 Bisouuuuuus 💕💖

☀✨ Daphné ✨☀

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :