Vivre ses émotions en 6 étapes

photo : Vivienne Mok

Les émotions font partis de notre humanité et notre évolution nous amène selon moi à apprendre à les conscientiser, les vivre pour arriver à les transcender. C’est à dire, les vivre instantanément sans réagir comme un enfant de 4 ans. Parce que oui, même si nous nous considérons comme des adultes sérieux et matures, notre enfant blessé intérieur est directement relié au cerveau reptilien qui nous fait réagir de manière impulsive à nos émotions.

Qu’est-ce qu’une émotion ?

Selon Daniel Goleman dans son livre « L’intelligence émotionnelle » c’est une agitation ou un trouble de l’esprit, du sentiment, de la passion, tout état mental de véhémence ou d’excitation.

De manière simple selon moi, les émotions sont des messages envoyés toutes les 2 min pour nous informer de notre état intérieur en résonance avec ce qu’il se passe dans nos pensées et à l’extérieur de nous. Le débat est encore d’actualité car tout le monde n’est pas d‘accord sur sa définition. Le sera-t-on un jour ?

Les émotions, une grande famille

En attendant, nous avons réussit à déterminer quelques grandes familles d’émotions comme la joie, la tristesse, la peur, le dégoût, la colère. Et quand elles se mélanges, on ressent d’autres émotions. Joie + peur = surprise. Puis quand elles se prolongent, on obtient des sentiments, des états d’âme. Joie prolongée = bonheur.

La Communication Non Violente et ses listes de sentiments (et aussi de besoins) m’ont aidé à identifier mes émotions internes, les nommer, les ressentir. Par conséquent j’ai mis en place cette pratique depuis plus de 3 ans. Ainsi je peux être à l’écoute de mon intériorité et des messages que mon corps et mon esprit veulent me faire passer.

Je renie mes émotions

L’illusion de contrôle des émotions

On peut cultiver la croyance qu’en vivant dans le dénie de ses émotions on apprend à les « contrôler ». Arrrggghhhh cette expression  « contrôler ses émotions » me retourne l’estomac (dégoût )🤢, fronce mes sourcils (colère) 😡 comme si on pouvait contrôler nos émotions.

Combien de fois ai-je entendu « Faut pas que tu ressentes ça ». « Calme-toi ». « Arrête de te mettre dans tous tes états ». Quand on m’empêche de vivre mes émotions, une forme légère d’abus de pouvoir se crée et me met en colère car je ne me sens pas respectée ni considérée.

Laissez-moi vivre mes émotions svp
photo : Anna Shvets

Est-ce que quelqu’un dans l’assemblé a déjà essayé de ne pas ressentir d’émotions ou les empêcher d’arriver ? A part les psychopathes bien entendu 😜

Est-ce que quelqu’un s’est déjà réveillé un matin ensoleillé, oiseaux gazouillant à la fenêtre, en se disant : « alors à 11h je ressentirai de la joie, à 16h de la colère, et ce soir au dîner je serai DE-GOU-TE. Ouhlalaaaa j’ai hâte de commencer ma journée » …. LOL

Emotion = Message

J’imagine les émotions comme des mails que l’on reçoit depuis notre naissance. Souvent on décide de ne plus regarder sa boite mail parce que ce n’est plus la bienvenu d’en avoir. De ce fait et par conditionnement il faut apprendre à les « gérer ». Les mails s’entassent et ne disparaissent pas automatiquement comme on pourrait le croire au bout de quelques années. On ne peut pas non plus cliquer sur « tout supprimer » pour s’en débarrasser « clic, pouf c’est magique ».

Il n’y a plus l’ombre d’une émotion en vue

Oui, les émotions sont une réaction, un message que l’on reçoit de la part de notre esprit ou nos sens en réponse à l’extérieur. « Je vois un tigre avec mes yeux qui envoient un message au cerveau pour demander au rein d’avoir peur et de réagir par la fuite ou une partie de cache cache dans la jungle ». Je te la fait très courte, je ne suis pas une neuroscientifique, si tu veux comprendre avec exactitude le fonctionnement des émotions, je te laisse faire tes recherches passionnantes 😄

Relation au corps

En m’intéressant aux émotions, j’ai appris que chaque émotion non traitée se loge dans notre corps physique. Imagine l’état de tes muscles, tes os, tes tissus, tes cellules quand ça fait 30 ans que tu renies tes émotions ? Des douleurs dans le dos ? Dans les bras ? Le cou ? Va voir le site d’Estelle Daves,

J’ai été stupéfaite pendant ma pratique de Yoga de découvrir autant de douleur émotionnelles dans mon corps parce que j’avais appris à vivre dans le déni de mes émotions. J’ai fini par le sentir partout sur mon corps. Sans compter la partie invisible par mes yeux. Beaucoup de mal être, une estime de soi diminuée, de la douleur physique et émotionnelle. Chaque zone du corps douloureuse correspond à un traumatisme émotionnel enfouit.

photo : Darina Belonogova

En résumé, si on n’ouvre pas sa boite mail à émotion, elles s’installent pour de bon en nous jusqu’à ce que nous acceptions de leur accorder du temps. Plus nous attendons, plus elles accueillent ses copines. Quand elles deviennent trop nombreuses, ça déborde et crée des tensions musculaires par exemple.

Une émotion c’est mignon, mais à quoi ça sert ?

Les émotions sont là pour réagir, nous mettre dans l’action apprendre à « survivre » dans un monde aux multiples dangers. Nos émotions nous aident à nous adapter. Elles façonnent notre comportement à travers des leçons de vie pour rester en vie. C’était plutôt vrai il y a quelques millions d’années. Aujourd’hui le danger est moindre. Cependant, quand on nous bouscule dans le métro on réagit encore avec violence comme pour protéger son nid ou son morceau de viande durement gagner.

Nos émotions au quotidien

On remarque que nos émotions sont présentes tout au long de notre journée, et se réveillent pour des petits rien du quotidien. Aussi pour des événements traumatisants comme la perte d’un être cher. Pourquoi ? Pour simplement satisfaire nos besoins, nous informer sur ce qu’ils se passent à l’intérieur en réponse à ce qu’il se passe à l’extérieur.

Un kit de survie, un guide de vie complexe et sophistiqué héhéééé. Cependant, quand on vit dans la peur de ce qu’il pourrait arrivé, on fusionne nos pensées avec l’extérieur. De plus notre cerveau ne fait pas la différence, donc nos pensées agissent aussi sur notre état émotionnel. Par conséquent, cela peut finir par nous rendre complètement dingue. C’est peut-être une des raisons pour lesquelles notre société a décidé collectivement de « gérer ses émotions »

Nos émotions sont merveilleuses

Je vais quand même vous partager en quoi je trouve les émotions merveilleuses 😍 oui oui j’ai dit « merveilleuses ». Non, je ne suis pas folle, ni atteinte de troubles psychiques. Quoique 🤪. Ayé je t’ai perdu mouahahahahhahaaa 😂

Revenons à nos émotions, à part quelques cas pathologiques aux émotions déficientes comme les pervers narcissiques, sociopathes et psychopathes. En réalité, on a tous des émotions et quand on voit un autre être humain ressentir de la douleur et de la tristesse, cela actionne de l’empathie cher amie. Et oui un état qui permet de se relier, de se connecter entre nous et de comprendre ce que l’autre vit car nous-même avons déjà vécues ces émotions. Cétipa bossa ?? Nos émotions nous relient grâce à l’empathie hé ouiiiiiiii 😁

photo : Koolshooters

Bon, maintenant que je t’ai expliqué partiellement ce qu’est une émotion et à quoi ça sert, passons à la pratique.

6 étapes pour vivre ses émotions en conscience

Je te livre ma méthode made in France, du sur mesure by Daphné, ça marche pour moi donc pourquoi pas essayer, ajuster et tu verras ce que ça donne de ton côté.

Etape 1 : Accueillir et Accepter ses émotions avec résilience et dans la bienveillance.

Oui, les émotions ça fait mal parfois, souvent. Surtout quand on s’en est pas occupé depuis des lustres à cause de nos peurs. De ce fait, cela rajoute encore des émotions à nos émotions … pratique hein.

Il s’agit d’abord d’accepter que tu es humaine. En effet, ressentir des émotions fait parti du package pour vivre sur Terre comme avoir des poumons et un cœur.

Je commence par observer mes émotions à l’intérieur de moi, écouter mon corps. Est-ce que ça fait mal quelque part ? Ca chauffe, ça pique, ça pince où exactement ?

Quelles pensées surviennent aussi. Sur quoi je rumine, bref faire un état des lieux. Ensuite, accueillir tout ça en soi sans jugement, comme dirait Don Miguel Ruiz « faire de son mieux » pour ne pas juger ses émotions. D’autre part, il y a des acteurs concernés par l’événement ou le vieux dossier qui traîne depuis l’enfance quand ton frère t’as volé ton pain au chocolat et qu’inconsciemment tu lui en veux encore 30 ans après.

Une fois que tout ça se vit en toi, il est tant d’activer nos deux amies Amour et Empathie 😁

Etape 2 : Se donner de l’Amour et de l’Empathie.

Cette étape est selon moi l’étape clé pour lire son mail émotionnel après l’avoir ouvert. en effet, c’est le moment où on plonge dans son intériorité. Partir à la rencontre de ses émotions et leurs donner toute l’attention dont elles ont besoin. Ensuite, les choyer, les bichonner tel un petit chaton tout mignon qu’on aurait laissé dehors depuis trente années. C’est pas possible mais imagine quand même.

Il est pas trop chou avec ses gros yeux plein d’amour ? Il s’agit de se donner de la douceur, de l’amour, de la tendresse. En plus de diriger vers notre émotion qui a des choses à nous dire. Ouai je sais, une émotion ça parle pas mais tu m’as comprise.

En premier lieu, travailler ces deux étapes peut être très éprouvant et aussi un bon avancement. Donc patience et persévérance seront aussi tes amies.

Etape 3  :Dialoguer avec son enfant intérieur blessé.

En générale, c’est le moment où je me connecte à mon enfant intérieur blessé. D’abord, je rentre dans un dialogue intérieur avec la petite fille que j’ai été et qui souffre encore de ses émotions.

voilà j’ai l’air d’une folle pour de bon 🤪 RESTE !!! il y a encore 3 étapes fondamentales 😉

« Je comprends que tu te sentes en colère quand cette personne te dit ça. Et tu as peur de ressentir de la douleur, d’être abandonnée. Ensuite, tu aimerais avoir des relations harmonieuses n’est-ce pas ? ». Tu peux si tu le sens te mettre en état méditatif, imaginer l’enfant que tu as été. Puis te laisser guider par tes émotions et retrouver peut-être l’événement à l’origine de cette émotion. Quoiqu’il en soi, écoute ton intuition et apprend à faire la différence entre tes différentes pensées pour cerner la voix de ta vérité.

Etape 4Prendre du recul.

Il s’agit pour moi de commencer à se dé-fusionner , se des-identifier de nos émotions. Aussi prendre conscience de deux états simultanés : l’observateur et l’observé en nous-même. En conséquence, cela me permet de commencer à ressentir de l’apaisement, prendre conscience de ma condition humaineet aussi d’accepter ce qui arrive pour aller vers plus de résilience.

Etape 5Prendre de la hauteur.

On passe maintenant à la compréhension de ce qui nous traverse, en prenant de la hauteur pour avoir un meilleur aperçu de ce qu’il se passe en nous. Pourquoi ? quelles sont les liens de causes à effets en dehors de notre petit nombril ?

D’abord, je commence à intellectualiser l’événement, en évitant de laisser mon Ego s’en mêler. Ensuite, ee comprends à échelle planétaire pourquoi je vis ça, les liens avec les autres, nos similitude. Enfin, Cette étape nous rapproche des uns des autres et nous amènera plus tard à moins réagir de manière impulsive. En effet, elle nous apprend à pardonner, devenir compréhensif et renforce notre empathie.

Etape 6Transformer son expérience en sagesse.

J’affectionne cette étape car c’est le moment où l’on transforme en sagesse ce que l’on vient de vivre. C’est à dire que l’on obtient une meilleur compréhension de soi-même, des autres. Et donc cela améliore notre empathie vis à vis de nos semblables humains.

photo : Artem Podrez

Par conséquent, j’ai fait des liens avec mes connaissances en développement personnel et spirituel. Depuis des années, j’alimente mon intellect pour être en mesure la prochaine fois d’aller de plus en plus vite pour vivre ces 6 étapes. Donc, vivre avec plus de modération mes émotions. D’ailleurs quand il m’arrive de revivre de manière intense des émotions, je sais que je suis en train de guérir une blessure émotionnelle forte, enfouie depuis trop longtemps. Ainsi je peux me féliciter d’avoir réussi à transcender mes émotions.

Etape 7 : Célébrer ses victoires et sa progression.

Etape BONUS que je viens de créer suite à ma dernière phrase. Quand tu rentres dans ce processus, même si tu ne vas pas jusqu’au bout. Félicite-toi d’avoir émis l’intention de t’occuper de tes émotions au jour le jour. A force de vouloir progresser pour mieux les vivre au quotidien, tu t’apporteras ainsi plus de sérénité.

D’abord autorise-toi à célébrer chaque petit pas qui te fait avancer vers plus d’Amour de Soi. D’ailleurs, même s’il y a un « ordre » d’étape, tout comme le deuil tu peux vivre plusieurs étapes en même temps, revenir parfois sur une ou plusieurs étapes selon tes besoins et ressentis. Il n’y a pas de règles absolu, fois-le comme tu le sens.

Voilà, je suis heureuse d’avoir écrit mon premier article de blog sur un sujet essentiel pour les êtres humains et que j’étudie depuis de nombreuses années. Je peux te partager cette méthode, essaie-le, modifie-le à ta guise et reviens vers moi pour me partager tes découvertes et tes ressentis.

Prends soin de toi et de tes émotions, apprends à les comprendre et identifier les besoins derrière.

💖💕 Bisouuuuuus 💕💖

☀✨ Daphné ✨☀

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :