Les bases de l’amour de soi

En ce début d’année j’ai envie de te parler de mon expertise : l’Amour de soi. D’après Christophe André et François Lelord dans leur livre : L’Estime de soi, l’Amour de soi est le socle pour développer Estime et Confiance en soi. Je suis d’accord avec cela c’est pourquoi je vais t’en partager les bases. C’est parti mon kiwi.

Qu’est-ce que l’amour de soi ?

Dans le milieu du coaching on parle beaucoup d’estime de soi et de confiance en soi afin de reprendre le contrôle de sa vie. Prendre aussi conscience de sa valeur et de ses capacités, découvrir son potentiel illimité, accomplir ses désirs et même réaliser ses rêves. On nous amène à se dépasser, se motiver, trouver des phrases positives pour avancer sur notre chemin de réalisation matériel. Pourtant, il existe une autre manière de façonner le soi, qui vient avant l’estime et la confiance de soi, c’est l’amour de soi.

Quel impact peut avoir des paroles motivantes comme « je mérite le meilleur, je vais réaliser tous mes rêves car je suis digne de réussir tout ce que j’entreprends » si l’on ne s’aime pas ? Si l’on ne prend pas le temps de prendre soin de soi ? Il y aura toujours en nous une partie manquante qui nous empêchera de savourer pleinement notre réussite matérielle, car sans l’amour de soi, on ne peut se créer un bonheur véritable et durable.

amour de soi licorne
Photo : Anna Tarazevich

Notion d’amour de soi

« L’amour de soi » est un large terme que l’on peut interpréter de diverses manières. Il désigne le fait de s’accepter comme on est : son corps, sa personnalité, ses parts d’ombre et de lumière, ses qualités, ses défauts et c’est aussi être en paix avec ses
décisions. Quand on s’aime, cela signifie que l’on a reconnu et que l’on a conscience de sa capacité à s’aimer. De ce fait, on accomplit uniquement ce qui est bon pour soi. Et lorsque l’on est capable d’évaluer sa valeur en tant qu’individu, on est en
mesure de développer son estime de soi-même.

L’amour de soi augmente le bien-être

L’amour de soi est certainement une des pierres fondamentales du bien-être. Nous aimer change nos pensées, notre attitude, notre façon de considérer les autres et le monde. De ce fait, nous allons faire de meilleurs choix pour nous-même en
considérant leur impact sur les autres. S’aimer constitue le fondement de la vie, cela nous aide à prendre des décisions de manière consciente et à diriger notre vie vers la bonne direction. Selon moi, nous sommes fait d’énergie et l’amour en est l’essence. Elle est présente partout dans l’univers, dans nos cellules, c’est elle qui donne vie, et maintient en équilibre la vie.

Le désamour de soi

Désir de plaire

Nos blessures émotionnelles, notamment celle du rejet, développent un désir de plaire. Parfois obsessionnel. Ou bien issu d’un besoin de connexion, d’être reconnue, considérée parfois même simplement satisfaire un besoin d’exister. Ici, on cherche à satisfaire des besoins à l’extérieur de soi.

Nécessité d’être aimé

Ce faux besoin est caractérisé par la poursuite incessante de se sentir aimé, adoré, chéri … par les autres nourrissant un faux besoin d’amour. Il est un problème majeur dans notre société selon moi car on court après une forme d’amour impossible car placé encore une fois à l’extérieur de soi.

Dépendance affective

Un autre aspect confondu avec l’amour que j’ai bien connu 😆. Difficile à conscientiser tellement on est perdu dans des délires égotiques, mais heureusement, ça se soigne. Je m’en suis sortie grâce à l’amour de soi, car au lieu de pourchasser l’amour comme Apollon envers la nymphe Daphné, je l’ai trouvé en moi. Oui je m’appelle Daphné donc on pourrait croire qu’il faille me pourchasser pour trouver l’amour. Mais naaaannnnh, il est bien présent en chacun de nous.

Un point de départ pour s’aimer

Il est difficile de partager ce que nous ne possédons pas. Autrement dit, si nous n’avons pas d’amour en nous, alors nous ne pourrons pas en donner aux autres. Il en est de même pour la bienveillance si nous en sommes dépourvus. Si nous voulons
trouver de l’amour chez les autres, nous devons d’abord le trouver en nous. Si nous voulons donner de l’amour aux autres, nous devons d’abord nous donner de l’amour à nous-mêmes. Voilà commence l’amour de soi.

Une relation à soi

De ce fait s’aimer soi-même devient le point de départ de toute relation. Au fur et à mesure que l’on chemine vers plus d’amour de soi, on se demandera plutôt : « Comment puis-je m’aimer cette semaine ? ». Pas de pression, les réponses arriveront par le biais de notre intuition et de nos envies.

Mais à quel moment cherchons-nous à se satisfaire soi ? Nos questions se porteront plutôt sur ce que nous aimons, de quoi avons-nous envie pour se rendre la vie belle et heureuse.

amour de soi bain
Photo : Rodnae Productions

Se découvrir et trouver l’amour de soi

En allant explorer ce qu’il se passe en dehors de sa zone de confort, on commence par affronter ses premières peurs et y faire ses premières découvertes authentiques sur soi-même. Est-ce qu’on ne commencerait pas à s’aimer soi en acceptant la totalité de ce qui est ? En s’acceptant entièrement comme on est ? Une forme de résilience est nécessaire avant d’apprendre à s’aimer. On a besoin de se regarder en face, nue, vulnérable telle que l’on est à cet instant et se dire « OK je ne peux pas changer grand-chose, mais je peux décider d’accepter mon corps et ma personnalité ».

Au fur et à mesure de nos découvertes sur soi, on s’aperçoit que nous sommes impermanents, que nous pouvons évoluer et nous améliorer. Non pas pour convenir à une étiquette de perfection imposée par la société, mais pour son propre bien-être.

Ainsi, nous opérons des transformations dans nos pensées, nos habitudes, à notre rythme, sans rentrer en compétition avec les autres ni même avec soi. Et si les échecs étaient d’autres chemins pour apprendre ? Si l’échec est un jugement alors il faut apprendre à ne pas se juger soi-même pour commencer. Apprendre l’amour de soi c’est arrêter de se juger, de se critiquer, de se comparer aux autres en faisant des suppositions sur leur vie magique et parfaite sur les réseaux sociaux, pour intégrer le détachement.

3615 ma life

J’ai envie de te raconter une anecdote en relation avec le thème du jour. Que ce soit dans les transport ou en balade, je suis amenée comme beaucoup d’entre nous à croiser d’autres être humains : « Ciel, je ne suis pas seule dans l’univers 😱😂 ? ». Et comme beaucoup j’aime bien regarder comment les gens sont habillés, coiffés, maquillés … Non pas pour rabaisser mais parce que je vous trouve tous très beaux et j’aime apprécier les styles de chacun.

Quand je croise des personnes avec un style qui nourrit mon besoin de beauté je me dis : » oh j’aimerais bien parfois m’habiller comme ça, ou me coiffer comme ça … »

Ce jour là, en croisant une très belle femme, je me suis rappelée que nous sommes UN. Une unité de belles âmes incarnées dans des corps humains différents. Et donc trop génial, ça veut dire que je suis aussi cette personne habillée comme ça. De ce fait, je me projette dans mes pensées en imaginant être cette personne. Et là je me suis sentie apaisée. Aucune frustration, j’ai fait l’expérience de ce style durant quelques minutes et je me suis sentie satisfaite.

Il ne s’agit pas de continuer à se détester et de vivre à travers les autres. Mais plutôt de se rappeler que nous sommes une unité et que le look et le corps n’ont pas tellement d’importance contrairement à l’amour de soi.

Les bases de l’amour de soi

Se découvrir

Après avoir décidé d’apprendre l’amour de soi, il est temps de partir dans cette folle aventure qu’est la découverte de soi. Pas facile comme exercice, c’est pourquoi je recommande d’abord d’explorer les aspects sympas de soi, ceux qu’on aime et qu’on adore. Pour ensuite être honnête envers soi-même et lister une partie des aspects qu’on aime pas trop, dont on a même parfois honte. Cela nous mène vers l’exploration de notre vulnérabilité qui heureusement nous conduit à l’humilité, une très très belle qualité selon moi et les yoguis.

Si l’on arrive pas à faire cet exercice, on peut demander à des gens de confiance pour nous aider à lister nos différents aspects.

Se pardonner

Le véritable pardon est un outil magique qui m’a aidé à accepter mes ombres et être plus en paix avec moi-même. A l’aide de ce processus simple, j’ai accepté mes vulnérabilités, mes aspects égotiques et j’ai pu me relier aux autres avec plus d’amour.

S’accepter entièrement

Aimer ses qualités ses faciles quand on finit par en trouver quelques unes. Par contre accepter ses défauts et ses schémas égotiques demande beaucoup de courage c’est certain. Pour être passée personnellement par cette étape douloureuse, je peux t’affirmer qu’elle est salvatrice. Premièrement parce qu’en acceptant mes ombres, je les ai mis en lumières. Deuxièmement, elles apparaissent au grand jour donc elles n’essaient plus de prendre toute la place. Et troisièmement, elles me foutent la paix … Un point TRES important 😂

Se respecter

Pour moi se respecter c’est poser ses limites bis-à-vis de soi et des autres. Apprendre à s’affirmer, à dire non en respectant ses besoins et en entendant ceux des autres. Exprimer des demandes qui ne sont pas des exigences. Se faire passer avant les autres pour moi n’est pas de l’égoïsme, c’est prendre soin de ses besoins et se respecter.

amour de soi love
Photo : Loe Moshkovska

Se détacher du regard des autres

Astuce difficile vu la société dans laquelle on vit depuis des décennies. Pourtant c’est une base essentielle pour s’éviter des tracas quotidien et autres crises d’angoisses 😅. J’ai été une grande spécialiste donc je sais de quoi je parle.

S’écouter & agir

Apprendre à écouter son corps et son soi véritable n’est pas une mince à faire. Oui je te partage des bases qui semblent impossibles à faire. Tu as seulement besoin de comprendre que tout changement ne se fait pas en un jour et qu’il s’agit surtout de mettre en place de nouvelles habitudes.

Apprendre à écouter son corps, ses émotions et ses besoins prends du temps car on a jamais appris à le faire. Et faire la différence entre des pensées saines et égotiques mets un certain temps. La bonne nouvelle c’est que ça fonctionne. En tout cas ça marche pour pas mal de personne y compris moi donc ça vaut le coup d’essayer.

Oser être soi-même

Une fois qu’on a commencé à se découvrir, prendre soin de ses besoins, s’écouter … on commence enfin à être un peu plus soi-même et s’aimer de plus en plus. c’est formidable ça. Et j’ai remarqué chez moi que plus je m’aime, plus je suis heureuse hehehehe 🤪. Et ça donne du courage pour oser être soi, s’amuser, vivre de manière plus légère.

Prendre du temps pour soi

Quand on développe l’amour de soi, on a envie de prendre encore plus soin de soi. Se consacrer du temps ne serait-ce que pour entretenir sa flamme d’amour, son énergie vitale, sa lumière intérieure. C’est devenue automatique chez moi. Dès que je sens mes énergies baisser : j’accepte, j’écoute, je fais de mon mieux pour accueillir ce qui se vit en moi. Puis je me recentre, je plonge en moi, je me connecte à ma lumière intérieure. Enfin j’augmente ma vitalité en quelques minutes. Oui c’est magique, mais ça demande de s’entrainer avant.

Devenir sa meilleure amie

Que ce soit en pensées ou en action, prendre soin de soi est une base essentielle à l’amour de soi. Pour cela, devenir mon alliée, ma meilleure amie a été cruciale dans le développement de ma relation à moi-même. Vu qu’on passe tout son temps avec soi-même, vaut mieux s’aimer et bien se traiter.

Apprendre à se faire confiance

C’est se rappeler tous les jours assez longtemps que l’on est capable de s’aimer. Que l’on mérite tout l’amour possible en soi. Et surtout se rappeler que cet amour vient uniquement de soi, à l’intérieur de soi. Un élan de vie qui augmente l’estime de soi et la confiance en soi.

L’amour est une énergie vitale présente en nous. Pour y accéder, on a besoin de décider de l’allumer et de l’entretenir. C’est ainsi que l’on crée l’amour de soi afin de créer son bonheur intérieur.

💖💕 Bisouuuuuus 💕💖

☀✨ Daphné ✨☀

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :