Vivre mieux avec soi

Haaaa le soi. T’es-tu déjà demandée qui pensait dans ton esprit ? Ou bien pourquoi tu es toi et non une autre personne ? Je me suis posée ces questions philosophiques vers 6 ans. Oui il n’est jamais trop tôt pour commencer à se poser de bonnes questions et réfléchir sur le soi 😂. Si toi aussi tu as envie d’en savoir plus sur ta conscience, voici un article qui j’espère t’éclairera un peu.

Qu’est-ce que le soi ?

Définition

De manière générale, le soi est défini comme étant l’aspect de nous qui pense et qui est doté d’une personnalité. On parle aussi de l’égo, le « je suis » qui vit en nous. Celui qui prend beaucoup de place dans notre vie. C’est d’ailleurs lui qui est aux commandes pour le meilleur et surtout pour le pire 😝.

Ma vision

En considérant le caractère spirituel de l’être humain, le soi est pour moi la pensée égotique envahissante qui prend toute la place dans notre esprit. L’esprit étant un espace libre de pensée où peuvent s’exprimer l’âme et aussi l’égo.

Au vu de toutes les choses extérieures qui nous accaparent et nous attirent, nous sommes souvent pris dans ce tourbillon infernal qu’est le monde avec ses obligations. Autrement dit, on passe beaucoup de temps à réfléchir à comment vivre sa vie et éviter de souffrir. Au lieu de prendre le temps de la vivre.

L’égo vivant éternellement dans la peur et la culpabilité nous incite souvent à nous constituer un panel de schémas défensifs se mêlant à notre personnalité. Il se crée un monde hostile ou l’autre est un ennemi potentiel à abattre.

Pas très réjouissant ce soi. Une illusion qui se croit réelle. Un amas de pensées qui croit exister. Nous en sommes convaincus puisque nous nous identifions à notre corps et que nos sens sont la preuve illusoire que notre monde est réel.

Soi spiritualité
Photo : Lara James

Etre

« Je pense donc je suis » n’est pas la réalité selon moi mais définit bien la façon d’être de notre soi. Il n’est que pensées diverses, variées et infinies qui dirigent notre façon de vivre. A partir de ces pensées, nous développons la croyance d’être ceci, cela… Comme ci, comme ça … Sans vraiment prendre conscience de notre véritable identité. Selon moi et beaucoup de maîtres spirituels, nous serions en réalité une énergie d’amour divine.

Paraitre

Le soi va se préoccuper de son image, de comment il se perçoit et surtout de comment les autres nous voient. Et c’est à ce moment là que les vrais problèmes commencent avec cette idée de séparation entre nous. C’est ainsi que naissent beaucoup de schémas toxiques comme le jugement, la comparaison, le dénigrement… Toujours se soucier de ce qu’il faut faire, de ce que l’on doit dire… Bref se prendre le chou, se faire souffrir infiniment au nom du bien paraître et du convenable.

Concept du soi

Origine du soi

J’aime beaucoup les théories de la philosophie du yoga et d' »Un cours en miracle » qui d’ailleurs se rejoignent :

Il existerait un tout transcendant qu’on peut appeler Dieu ou la Vie, illimité dans le temps et l’espace. Sans conscience et qui serait une sorte d’énergie d’amour inconditionnel divin. Gandhi le nomme Vérité.

Un jour, une pensée s’est formée pour créer la conscience séparée de cette énergie d’amour. Malheureusement accompagné d’un sentiment de culpabilité d’avoir « osé penser être différent de cette énergie parfaite d’Amour ».

Et au fur et à mesure que cette conscience s’est développée, elle a créé l’Univers dans lequel nous vivons. Avec tous ces astres, toutes ces créatures possibles. Continuant ainsi de se séparer à travers l’univers, la conscience n’a fait que se démultiplier pour arriver en chaque être humain, chaque animal, chaque plante…

Et ce petit éclat divin enfermé dans un corps est ce que j’appelle l’âme cohabitant avec cet éclat de conscience illusoire que j’appelle le soi.

Le Soi avec un grand S – Ame

Dans les enseignements D’Alice Bailey, on retrouve cette théorie d’un grand Soi unique qui est l’âme séparée de la Source divine. Une énergie d’amour inconditionnel divin présent en chacun de nous, mêmes les personnes que l’on pourrait qualifier de cruelles, inhumaines ou de psychopathes (âme malade). Cet éclat divin semble être présent en chacun de nous constituant véritablement une unité.

Photo : Molochkomolochko

Le soi avec un petit s – Ego

Ce petit soi représente donc cette part de conscience issue de pensées nocives qui se croit coupable et séparée de sa Source divine d’Amour. Au fur et à mesure qu’il a développer des croyances limitantes et erronées, chacun de nous a oublié qui il était vraiment.

Les aspects du soi

J’espère que je ne t’ai pas perdu avec toutes ces notions, j’ai essayé de t’expliquer ma vision de l’univers que j’ai compris par mes lectures et mes expériences. Chacun trouvera sa vérité en soi. Que tu sois d’accord ou pas avec cette vision ne change rien à ce qui suis donc continue. Tu découvriras peut-être des idées intéressantes sur lesquelles réfléchir 😉.

Notion d’égo

Le soi c’est l’égo avec tous ces aspecte. En effet, il représente notre pensée, notre être, le « je » qui parle et qui pense. Le « je » qui s’identifie et qui ressent. Celui qui croit exister et pense que tout lui est hostile.

Personnalité

Le soi bien entendu est notre personnalité. Ce caractère unique en lien avec ce qui fait de nous des êtres humains. Il reflète les multiples parts en soi représentant différentes formes d’expressions de l’égo.

Soi femme
Photo : Oswald Yaw & Elsa Boath

Identité

Notre identité se rapporte à l’unicité de l’âme dans un corps humain. Mais selon les croyances de chacun, on peut dire que c’est la connaissance et la conscience d’être un soi unique. C’est-à-dire expérimenter la vie dans un environnement unique, dont la personnalité va se développer en fonction de ses expériences particulières.

Pensées

Ce qui me semble assez certain c’est que le soi est un amas de pensées qui se logent dans l’esprit et utilisant le cerveau pour s’exprimer. Ce sont toutes ses paroles qui s’expriment à chaque seconde dans notre tête et qui crée un brouhaha pas possible et tellement fatiguaaaaaant😨.

Croyances

Ces pensées parfois s’unissent et se renforcent pour créer des pensées imprégnées. Des pensées fortes très présentes qu’on peut nommer « croyances limitantes ». A force d’écouter la même chanson d’un disque, on oublie qu’il en existe d’autre peut-être plus valorisantes. C’est pourquoi il est essentiel d’en prendre conscience pour changer de chansons voir carrément de disque pour se chanter des paroles bénéfiques.

Désirs

Nous sommes distraits par un monde matériel et surtout par une société perverse de consommation à outrance.Ainsi, le désir de posséder, de consommer… se crée et malheureusement peut nous empoisonner rapidement l’existence. Ces pensées liées aux désirs, aux envies peuvent se transformer en addictions et nous fait perdre la connexion avec notre lumière intérieure.

Aspirations matérielles

Dans une certaine mesure, ces différents aspects sont nécessaires tant que nous sommes des êtres humains vivants sur Terre. Le soucis est que nous penchons facilement vers la dérive qui peut s’avérer néfaste pour notre bien-être. Ainsi, les aspirations matérielles se transforment en obligations pour satisfaire une image convenable aux yeux de la société et des autres sois multiples autour de nous.

Soi maison
Photo : Jeffrey Czum

Goûts

Le besoin de beauté et de vivre dans un environnement plaisant pour les sens développent nos goûts personnels. Qui parfois conduisent aussi à la comparaison et virent à l’obsession de faire toujours mieux que le voisin 😂. Franchement, quand on s’observe on peut prendre conscience à quel point on peut être vraiment ridicule et se causer du soucis pour des choses trèèèès insignifiantes. Je me suis souvent surprise à faire des crises de Dramaqueen pour des petits rien et ainsi me créer des souffrance en accusant l’autre bien évidemment 🤣 d’en être responsable.

Expérience

L’expérience fait parti du soi, c’est lui qui vit dans ce monde après tout. A travers nos sens, nos pensées. Si on ne prend pas du recul on est absorbé par cette frénésie laissant le soi nous diriger et pas de la meilleure des façon qui soit.

Comment sortir de l’illusion du soi ?

A force de s’identifier à des pensées illusoires, on se crée des soucis dérisoires. Puis on oublie de prendre soin de soi et surtout l’essentiel qui est d’être heureuse et épanouie même dans un corps humain. Voici comment je m’en suis sortie bien que ce soit un travail quotidien de sortir de ce monde illusoire.

Prise de conscience

Tu commences par la même étape : la prise de conscience. Ici de ton soi. Te rendre compte que tes pensées et ta personnalité sont une conscience qui vit en toi. Et avoir envie de t’analyser pour ne plus laisser ton soi diriger ta vie avec des schémas toxiques.

Acceptation

Accepter que ce soi, soit là. Ca fait aussi parti du package humain et qu’avant de transcender le soi et l’âme comme un grand maître yogi tu vas rester avec, un bon moment encore. Je sais c’est décourageant. L’essentiel c’est de commencer à s’y mettre et d’avancer petit à petit. Car en une seule vie tu peux déjà bénéficier des résultats bénéfiques pour ton bonheur.

Connexion à son véritable Soi

Pour m’aider à me défaire du petit soi, je me suis mise à la méditation et au yoga afin d’observer ce qu’il se passe en moi et découvrir de belles énergies d’amour. Et oui ta lumière intérieure est là, elle attend que tu la regardes et lui accordes du temps pour prendre plus de place dans ton esprit et dans ta vie.

Explorer sa divinité

Une fois connectée à ta lumière intérieure, c’est le moment de rester présente avec elle et goûter à cette douceur. Juste profiter du moment présent et laisser cette énergie divine se diffuser en toi. Un peu comme du thé dans une théière 😂, tu laisses infuser.

Développer l’amour inconditionnel

Ce que tu explores à ce moment là c’est de l’amour inconditionnel issue de notre Source d’Amour originel. C’est ton essence, ce que tu es véritablement. Sans pensées néfastes, sans identifications, sans jugements, juste de l’Amour. Et tu sens que ça fait énormément de bien.

Augmenter tolérance et humilité

Ensuite tu peux te souvenir que chacun d’entre nous est fait de cette essence. Puis qu’il existe un endroit où le soi n’existe plus et que nous formons tous une unité dans l’Amour. C’est cela que j’appelle « le monde des bisounours ». Ce n’est pas un mythe, ni une blague. C’est juste qu’il existe sur un plan différent du monde matériel et l’on peut y goûter en soi à tout moment.

Photo : Marcu Aurelius

Continuer à vivre sa vie humaine

A moins de partir à l’autre bout du monde et de choisir une vie de disciple ou de moine tibétain, on va rester ici et continuer de vivre sa vie. On va tout de même la vivre différemment, avec des ajustements bénéfiques pour soi. Notamment développer sa spiritualité de la façon qui nous convient. Cela ne se réduit pas à chanter des mantras, allumer de l’encens et prier toute la journée. Sauf si ça te fait du bien. Chacun explore les outils qui lui parlent et les choisit en conscience pour se rendre la vie plus belle.

Vivre autrement

Et c’est ainsi que l’on se dirige vers une vie différente et surtout plus riche. Non pas en possession matérielle mais en intellect et en spiritualité. Vivre autrement c’est se défaire de l’illusion du soi, faire de son mieux pour être heureuse.

J’arrive au bout de ma pensée concernant le soi. J’espère que cela va t’aider à mieux comprendre qui tu es vraiment et l’illusion qui dirige ta vie. Ainsi, tu pourras si tu le souhaites mettre en place de nouvelles habitudes pour transformer tes pensées et tes rituels.

Prends soin de ton soi et de ton âme

💖💕 Bisouuuuuus 💕💖

☀✨ Daphné ✨☀

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :