10 conseils pour lâcher prise

Le lâcher prise est une notion en vogue dans le milieu spirituel et du développement personnel. Je m’y suis également intéressée et comme on le confond souvent avec du déni ou du laxisme, j’ai envie de te partager ma vision de cette notion. Et aussi te dire comment je l’utilise pour vivre plus sereinement au quotidien.

Que signifie « lâcher prise »

Notion d’acceptation

Accepter ce qui est dans le présent signifie pour moi que quand tu vis un moment agréable ou désagréable, tu ne peux rien changer. Tu peux essayer de le stopper. Si ça te fait souffrir c’est peut-être que cette voie n’est pas la meilleure pour toi.

lâcher prise bleu
Photo : Daniel Sampaio

Cette acceptation se fait dans le moment présent, avec l’idée que tu n’as pas de pouvoir sur un événement extérieur. En revanche, tu peux décider d’accueillir ce qui se vit en toi, t’y connecter même si c’est très désagréable.

Ainsi, tu t’ouvres déjà à la guérison, et acceptes d’être et de vivre ce qui est juste à ce moment précis 👏.

Notion de résilience

Brenée Brown définit la résilience comme « la capacité à réorganiser et à dépasser de manière constructive la honte, afin de garder son authenticité et mûrir à partir de cette expérience ». En d’autres termes, cela signifie être capable de surmonter un événement en trouvant le courage d’y faire face. Puis de s’écouter, de se donner de l’empathie pour ensuite prendre du recul et de la hauteur. Et enfin réfléchir sans être gênée par ses émotions pour en tirer une leçon.

Le mental

Le mental joue un rôle important dans le lâcher prise car il est l’outil favoris de notre bébé intérieur, j’ai nommé (pour la énième fois) l’égoooo. Oui toujours lui … tu as l’air surpris ?? Le mental que l’on peut aussi appelé esprit est en quelque sorte le lieu de rencontre de toutes nos pensées. Et bien sûr c’est ici que l’on s’acharne sur soi ou blâme le reste du monde en entretenant cette illusion de la séparation avec les autres.

Le lien avec le lâcher prise ? Agir sur son mental pour se foutre la paix. Lâcher prise revient aussi à éviter de ruminer en lâchant ses pensées d’attaques qui créent mentalement un ennemi.

Photo : Julia Avamotive

Combien de fois, lors d’une contrariété, j’ai cherché un coupable. Mon mental s’agite, mes pensées cherchent comme un chien de chasse une proie à blâmer, à juger, à condamner parce que je n’ai plus de dentifrice. Oui parce que c’est rarement pour des choses essentielles hein. L’égo s’agite pour tout et n’importe quoi, toutes les opportunités sont bonnes pour détester les autres et les rendre coupables 🤪.

Attention, ne pas confondre avec …

Comme beaucoup de notions étudiées, je suis tombée dans les pièges du développement personnel me faisant miroiter des concepts simples qui en réalité possèdent un certain nombre de subtilités.

Le déni

Le lâcher prise n’est pas du déni. Il ne s’agit pas d’ignorer ses problèmes, les mettre au placard en croyant qu’ils vont disparaitre ou se régler tout seul. Ce n’est pas non plus s’occuper le plus possible pour fuir sa vie, son intériorité et ses conflits.

Le renoncement

Lâcher prise n’est pas non plus renoncer aux événements. Se priver de sa responsabilité de vivre est une forme de déni et de fuite. La différence est subtile, c’est pour quoi je t’invite à expérimenter toi-même le lâcher prise 😉.

Renoncer c’est aussi se dire que de toute façon ce sera toujours la misère donc pourquoi lutter. C’est refuser de vivre, d’essayer de trouver sa recette du bonheur. Une forme de lâcher prise en apparence mais plus toxiques.

J’y intègre aussi les croyances limitantes, celles qui vont te convaincre de ne jamais essayer de changer quoique ce soit car tu pourrais prendre le risque d’aller mieux 😆.

La soumission

Se soumettre ne fait pas parti des aspects du lâcher prise. Abandonner sa responsabilité de vivre, s’en remettre à autrui est une des meilleurs façon de se créer une vie horrible.

Se soumettre sans broncher, laisser les autres décider pour soi est un crime envers soi-même.

Le positivisme toxique

J’ai écris un article sur cette notion pour utiliser sainement la pensée positive qui t’expliquera ma vision sur le sujet. Et aussi des astuces pour vivre positivement. Le positivisme dans le lâcher prise peut être trompeur. J’encourage le positif, sans nier le négatif et surtout ce qui se vit en toi dans le présent. Renier sa douleur au nom du positif et du lâcher prise devient toxique et néfaste.

Comment appliquer le lâcher prise dans son quotidien ?

Voici mes conseils après mouuultes expériences fâcheuses et parfois bénéfiques, j’ai pu apprendre à lâcher prise sereinement, en respectant toutes mes parts intérieurs.

Accepter la vie comme elle est

Une évidence qui pourtant simple reste difficile à intégrer chaque jour. Beaucoup d’événements sont imprévisibles, paradoxaux, désagréables ou agréables. Nous vivons dans un monde bordélique et imparfait à l’image de nos pensées communes.

Chacun choisit ou non d’évoluer vers l’amour. Peu importe, on ne peut rien changer sauf ce qui est en soi. Donc en attendant de vivre dans le monde merveilleux des bisounours, on va continuer de vivre avec un peu de douleur. Aller courage 🥳.

Cesser de ruminer

Pour diminuer sa douleur quotidienne, un bon exercice serait de s’entraîner à diminuer ses ruminations internes. Limiter ses pensées toxiques qui tourbillonnent dans le mental au gré de l’égo.

lâcher prise piscine
Photo : Michael Block

Se laisser porter par le courant

Ici, j’entends arrêter de résister aux événements fâcheux, aux problèmes en essayant de tous contrôler car on génère sa source de stress anxiogène soi-même. Au lieu d’essayer de remonter le fleuve à contre courant, on peut juste essayer de se laisser aller parfois, souvent même. Créer de la résistance devient toxique car on accepte jamais ce qui est. Voir la vie comme un lot de problèmes, c’est passer à côté du bonheur je pense.

Prendre la vie côté paillette

Je suis une éternelle optimiste et cette qualité me facilite la vie. Oui voir l’opportunité de guérir et de se rendre la vie plus belle rend plus heureuse. Je vois la vie comme un cadeau et l’on peut être heureuse et épanouie même quand on vit dans un état totalitaire. Mon secret ? l’optimisme et aussi prendre soin de son intériorité, être connectés à de belles personnes régulièrement …

Voir l’opportunité d’apprendre de ses erreurs

Des événements troublants, douloureux et parfois tragiques sont l’opportunité de nous montrer notre force intérieure et de nous enseigner des choses essentielles. Apprendre à dépasser la honte de s’être trompée, c’est ça la résilience. Lâcher prise sur le regard de l’autre et apprendre l’humilité.

Prendre le temps de s’occuper de soi

Tu me connais un peu mieux, tu sais que prendre soin de soi est un point cruciale en amour de soi. Prendre du temps pour soi permet de lâcher prise sur ses soucis, penser à autres choses surtout quand on a pas de solutions. Ca évite de ruminer dessus, d’entretenir ses contrariétés et ses souffrances.

Vider son mental plusieurs fois par jour

Prendre le temps de respirer, vider ses pensées toxiques. Ou bien fermer les yeux un instant pour être dans le présent. Lire des mantras positifs. Parfois s’efforcer à le faire peut être bénéfique car on arrive pas à s’extraire de nos pensées toxiques. Ma technique perso, j’oscille entre écouter mes souffrances et penser à la quiétude. C’est OK de ne pas avoir les moyens de traverser ses douleur, ni réussir à rester calme et sereine. L’objectif est de faire de son mieux.

Etre dans le présent

Parfois, on a besoin de s’accrocher à nos sens pour éviter de partir trop dans le mental. Ecouter les bruits, sentir les odeurs, toucher son corps, son canapé , son chat … Et dans le cas où l’on est plutôt calme, fermer les yeux pour sentir son coeur battre et écouter sa respiration juste un instant pour lâcher prise.

lâcher prise chat
Photo : Fabricio Trujillo

Faire confiance à la vie

Développer la foi c’est faire confiance à quelque chose de plus grand que soi qui veut notre bonheur et que l’on soit dans l’amour inconditionnel. Se rappeler que l’amour est notre essence, pas la souffrance. Qu’il existe toujours un moyen de s’apaiser et de revenir à des énergies plus douces.

Faire la différence entre l’essentiel et le superficiel

J’ai été éduquée à me soucier du superficiel et négliger l’essentiel. Cela m’a beaucoup coûtée sur le plan émotionnel et relationnel à long terme. C’est pour quoi je suis ravie d’avoir remis les pendules à l’heure. Reconnaître l’essentiel du superficiel dans ma vie, mes choix, mes actes… alignés sur mes valeurs et mes aspirations spirituelles et non matérielles.

On arrive à la fin de cet article. J’espère qu’il t’aura apporter des clés pour exercer le lâcher prise au quotidien avec plus de sérénité. Bah oui parce que si lâcher prise te provoque du stress tu passeras à côté du concept 😅.

Prends soin de toi, fais de ton mieux pour diminuer tes prises de choux parce que ceux là ils sont pas bons pour ta santé mentale 😂.

💖💕 Bisouuuuuus 💕💖

☀✨ Daphné ✨☀

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :