Comment retrouver l’estime de soi ?

J’ai longtemps confondu estime de soi et confiance en soi. Heureusement, grâce à un super bouquin : l’estime de soi, j’ai compris leurs différences ainsi que leur base essentielle : l’amour de soi. Et oui de nombreux coachs parle d’estime de soi sans aborder l’amour de soi. Voici un article sur ma vision de l’estime de soi en lien avec l’amour de soi. C’est partiiiiii mon kiwiiiiii.

Qu’est-ce que l’estime de soi ?

Selon moi c’est la valeur que l’on porte à soi-même. Autant sur le plan physique que psychique. D’après Christophe André, l’estime de soi repose sur la confiance en soi, la vision de soi et l’amour de soi. Ces trois composantes ont besoin d’être équilibrées afin de créer une estime de soi harmonieuse.

En effet, on a d’abord besoin de s’écouter, s’aimer comme on est pour ensuite avoir une vision de soi favorable. Donc on commence à croire en soi. Puis en pratiquant quotidiennement, l’estime de soi se renforce par la confiance en soi.

Cet équilibre apporte des bénéfices comme la stabilité affective, la résistance face aux critiques. On développe de l’ambition, puis de la résistance aux obstacles et aux échecs pour réaliser ses projets.

La vision de soi

Photo : Cottonbro

C’est le regard que l’on porte sur soi. Je pense que nous avons besoin de nous connaître afin d’apprendre à nous apprécier avec justesse. Ainsi, on se forme une image agréable de soi avec humilité.

De plus, on peut y ajouter la notion de conviction, dans le sens être persuadé de mériter le meilleur pour soi. Chacun mettant ce qui lui convient dans sa vision du meilleur. Personnellement, j’y ajouterai surtout l’essentiel. Certes je mérite le meilleur, mais pour moi si le meilleur n’est pas essentiel alors je risque de perdre de vue mon bonheur intérieur.

Cette vision bienveillante de soi devient une force intérieur. Quand on est convaincu de sa valeur, on laisse moins les autres nous affirmer le contraire. On est plus apte à développer ses projets, affirmer qui l’on est, ses opinions …

La confiance en soi

Elle concerne surtout notre capacité à faire, créer, réaliser… des actions concrètes dans notre vie. C’est développer des réactions de contributions positives pour résoudre des problèmes du quotidien. Ainsi, on s’entraîne à rebondir dans des situations désagréables jusqu’à ce que cela devienne assez agréable puisque l’on deviendra confortable. Enfin, chaque victoire quotidienne entretiendra une bonne estime de soi.

Différente de l’amour de soi, on observe la confiance en soi lors d’imprévu ou de situations nouvelles. Ainsi, elle se transmet avec des actes et des discours encourageants. Il s’agit aussi de trouver le courage de mettre en œuvre ses projets et de passer à l’action.

Personnellement je déplore l’éducation par la punition et la récompense. Je pense que cela détruit l’estime et la confiance en soi, encourage la compétition et la comparaison avec les autres. Je préfère encourager et montrer aux enfants qu’ils sont formidables et géniaux de part leur unicité. Et ainsi soutenir l’inclusion, le collectif et l’entraide.

L’amour de soi

Ahhh, mon sujet, je vais faire bref. L’amour de soi c’est le fait de s’aimer entièrement. Autant l’ombre que la lumière, nos qualités que nos défauts, notre force que notre vulnérabilité. Je trouve que c’est un travail de longue haleine mais qui guérit à tellement de niveau qu’il en vaut vraiment la peine.

C’est aussi se découvrir, se connecter à sa lumière intérieur, son énergie d’amour, apprécier sa propre compagnie dans la solitude. Et bien sûr améliorer sa relation avec soi-même et avec les autres.

Les questions à se poser

Qui suis-je ?
Quelles sont mes qualités et mes défauts ?
Quelle est ma valeur à mes yeux ?
Qu’est-ce que je mérite (bonheur ou malheur) ?
Comment je réagis face aux échecs ?
Suis-je en paix avec moi-même ou souvent insatisfaite ?
Quand me suis-je sentie fière de moi pour la dernière fois ?

Comment j’ai retrouvé une haute estime de soi

Qu’on soit bien clair, je continue encore de bosser sur moi car parfois je manque de confiance en moi. Cependant, cela fait des années que je progresse… sans fin 😆.

Ouai je sais je vais encore te provoquer des frayeurs. Mais en fait ma belette c’est parce que la confiance en soi ultime et parfaite n’existe pas dans ce monde. Il y aura toujours un moment où ce sera compliqué pour toi d’avoir confiance en toi. Comme par exemple sauter du haut d’une falaise. Ou jouer à la roulette russe 😅. Bon OK ce sont des exemples extrêmes, mais tu vois ce que je veux dire.

Photo : Cottonbro

3615 Malife

Suite à ma grosse prise de conscience à 17 ans, j’ai commencé par apprendre à aimer mon corps puis ma personnalité. J’ai continué pendant des années.

Mais je ressentais toujours une lourdeur intérieur, des voix qui me rabaissait constamment. Je pleurait beaucoup parce que je souffrais énormément.

Un jour j’ai pris la décision de trouver le bonheur et j’ai commencé par me tourner vers le développement personnel. Ce qui me conduisis vers la spiritualité. Enfin c’est de cette façon que j’ai commencé à explorer mon intériorité.

J’y ai trouvé l’amour, la lumière, la joie et la paix. Un endroit plein de quiétude pour m’y réfugier au besoin afin de me ressourcer.

De cette manière, je peux entretenir de belles énergies ne moi et les déverser sur les autres. J4avoue que c’est mieux que de déverser ses frustrations, son poison émotionnel et autres colères.

“ La plus grande cause d’une mauvaise image de soi est l’absence d’amour inconditionnel ”

Zig Ziglar

La méthode by Daphné

1 Prise de conscience

Première étape cruciale, si tu n’as pas conscience d’avoir un problème, alors tu ne peux pas mettre en place des solutions.

2 Décision

Deuxièmement, une fois que l’ampoule s’est allumée au plafond, il est tant de prendre la décision la plus importante de ta vie : « Est-ce que je continue comme ça ou bien je vais vers le changement ? »

3 Action

Troisièmement, tu passes à l’action. Tu peux solliciter ta créativité pour trouver des idées ou bien te renseigner sur le « comment changer ». Et si tu ne sais pas par quoi commencer, demande à ton intuition de te montrer la voie 😉

4 Application

Une fois que tu as trouvé un protocole à essayer et bien tu le fais. Puis tu testes et tu vois ce que ça donne au bout de quelques mois. C’est en forgeant qu’on devient forgeron. Se tromper c’est bon pour progresser.

5 Pratique quotidienne

Quand tu as trouvé les méthodes qui te conviennent tu les mets en place dans ton quotidien avec des objectifs atteignables pour ensuite évaluer tes résultats.

6 Faire de son mieux et persévérer

L’essentiel étant d’explorer de nouvelles routines positives, d’y prendre du plaisir même si le changement est désagréable au début. D’où la nécessité de s’efforcer un peu et avec douceur surtout. L’estime de soi s’entretient tous les jours

Mes astuces pour augmenter son estime de soi

Apprendre à s’aimer

La base, je l’ai répété tellement de fois pour que tu comprennes que c’est le plus essentiel pour une meilleure estime de soi et être heureuse.

estime de soi amour de soi
Photo : Polina Kovaleva

S’apporter de la bienveillance

Une évidence, tout comme s’apporter de l’amour, du respect, de la tendresse. S’occuper de soi avec amour et bienveillance aide à renforcer l’estime de soi.

S’affirmer

C’est à la fois dire non en écoutant ses besoins et savoir se respecter. Etre authentique et soi-même pour créer une image de soi positive et solide.

Avoir de belles paroles envers soi-même

L’estime de soi se forge également avec des paroles bienveillantes envers soi-même. « Avoir une parole impeccable » est le premier des 4 accords Toltèque. Oui ça fait longtemps que je n’avais pas cité Miguel 😆.

Prendre soin de soi

Un deuxième basique essentiel à l’estime de soi. S’aimer et se respecter. Passer du temps avec soi-même dans la bienveillance. Une fois que cela devient naturel, ce que tu penses de toi sera plus doux.

Entretenir une image positive de soi

Après avoir découvert la belle personne que tu es, une image positive émergera. Il ne tiendra qu’à toi de l’entretenir avec tendresse. Attention, on peut parfois avoir une baisse de régime. Le tout étant d’éviter de culpabiliser et de revenir à la quiétude après avoir accueilli l’inquiétude.

Photo : Ana Rye

Se réconcilier avec ses ombres

Un travail pas facile je l’avoue et pourtant salvateur. Accepter ce qui nous rend vulnérable développe l’humilité et une meilleure compréhension de soi et des autres. Au lieu de les laisser croupir au fond de soi, il est préférable de les révéler au grand jour afin que la lumière fasse son boulot d’épuration. Cela reste tout de même ton choix d’exposer tes ombres afin qu’elles se changent en lumière.

Gratitude & pardon

L’aspect spirituel est selon moi important dans le travail de son estime de soi. Avoir de la gratitude pour soi déjà, puis se féliciter de choisir la voie de la guérison. Ensuite remercier la vie de nous montrer cette voie est aussi un moyen d’avoir un soutien divin.

Le véritable pardon est d’une grande aide car se pardonner à soi c’est aussi pardonner aux autres. Notamment d’avoir été pendant longtemps dans l’ignorance de ses problèmes et donc dans l’incapacité de se guérir.

estime de soi lumière
Photo : Evgeny Tchebotarev

Se rappeler de notre unicité

On continue dans l’aspect spirituel. Je considère que nous sommes des particules d’amour qui croient être séparées dans un corps. Notre unité se trouve dans notre énergie d’amour, notre lumière intérieur. Elle vibre à l’unisson en chacun de nous. De plus, te rappeler de ceci te permettra de réduire la compétition entre nous ainsi que l’exclusion en faveur du collectif et de l’inclusion.

Avoir une bonne estime de soi engendrera un meilleur vivre ensemble pour co-créer un monde plus uni, plus lumineux et plus agréable. Pour finir, en faisant chacun sa part comme le colibri, on ne soupçonne pas la force que l’on peut générer.

Prends soin de toi, fais de ton mieux pour augmenter ton estime de soi.

💖💕 Bisouuuuuus 💕💖

☀✨ Daphné ✨☀

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :