Le pardon, un outil de guérison ?

J’aborde un sujet délicat et salvateur qui m’a amenée à développer encore plus de joie au quotidien, j’ai nommé le Pardon. On le pratique souvent à mauvais escient. Tu verras plus loin qu’il y aune grande différence entre se forcer à pardonner pour garder une image sympathique de soi et le véritable pardon divin où l’on admet qu’il n’y a jamais eu de fautes. Ouai, cet article risque de t’offrir une vision différente du pardon et c’est peut-être positif. A toi de voir 😉.

Qu’est-ce que le pardon ?

Le véritable pardon

Pour moi c’est un acte d’amour inconditionnel qui reconnait l’unité et l’interconnexion entre nous pour aller vers l’idée qu’il n’y a rien à pardonner puisque nous sommes ensemble une énergie d’amour.

En maintenant l’idée de séparation : « Tu m’as fait mal alors je te fais mal. Nous sommes différents. Tu ne me connais pas… » nous ne pouvons pas être dans l’amour de soi et des autres. Et donc on entretient la violence au lieu de choisir l’amour et l’unité.

L’idée du pardon véritable et divin est que rien de mal ne s’est produit. Je te pardonne parce qu’il n’y a rien à pardonner puisque nous avons toujours été dans l’amour même si je ne le voyais pas.

Pour se faire, nous avons besoin de changer radicalement notre vision du monde. Selon moi l’amour de soi est un outil adéquate pour tendre vers le pardon. Car en apprenant à s’aimer, on sera en mesure de découvrir la belle personne que nous sommes et que les autres sont exactement comme nous malgré leurs nuances. Pour finir, le désir de condamner disparaît afin de laisser place au lien.

Photo : Vie Studio

Le pardon égotique

L’égo pose l’idée qu’il y a eu un mal de fait et exige une réparation. Et avec toute sa fausse humilité finira par pardonner à l’autre en le faisant culpabiliser. L’égo veut condamner l’autre pour ce qu’il a fait avec une posture de victime.

Pardon égotique : Fondé sur le jugement, il considère que quelque chose de mal s’est produit. L’égo a besoin de tout comprendre et se place en victime. Il se place uniquement dans un monde matériel et mental. Sa réalité est ce monde de matière.

Pardon total : Fondé sur l’amour inconditionnel et la Vérité divine, l’âme considère que rien de mal s’est passé. Seulement une expérience offrant l’opportunité de voir l’unité. Il n’y a ni jugement, ni reproche. Elle pratique l’acceptation, l’abandon à ce qui est. Elle se place dans la grâce divine et assume ses erreurs de jugement pour aller vers le pardon véritable.

Attention au mode victime

Nous avons tendance à nous présenter en victime ou en martyr. Cela vient d’un désir de culpabiliser l’autre parce que l’on est persuadé qu’il est responsable de notre souffrance. Du coup on rend les coups en attaquant ou en se posant en carpette.

Ici, l’égo visualise l’origine de ses souffrances à l’extérieur de lui-même. Il se déresponsabilise et n’a pas conscience qu’il crée lui-même ses douleurs. En refusant de regarder la provenance de tes problèmes, tu restes enfermée dans une spirale infernale de souffrance. Crois-moi, j’ai vécu ça pendant des décennies. Je croyais vraiment que je ne m’en sortirai jamais.

pardon enfant
Photo : Victoria Borodinova

Responsabilité

Nous sommes constamment face à des choix car la dualité fait parti de notre monde. De plus l’égo adore mettre des étiquettes partout. Et particulièrement celles du bien et du mal, du vrai et du faux. Ce qui engendre des conflits sur des détails totalement insignifiant mais auquel l’égo adoooooore s’accrocher pour se créer du drama au quotidien.

De ce fait, il revient à chacun de nous de choisir si l’on veut continuer à engendrer la haine, la condamnation, la violence et se pourrir la vie. Ou bien la fluidité, l’amour, le lien, la quiétude et devenir le créateur de son bonheur.

Pardon et spiritualité

S’ouvrir à la vie

Pour être dans le pardon véritable il est essentiel d’ouvrir son coeur pleinement et de se connecter à quelque chose de plus grand que soi. Peu importe que l’on croit en Dieu ou non. Aujourd’hui, des chercheurs du CNRS sont en mesure de prouver l’existence de l’âme et de son interconnexion à une conscience qui envoie des informations pour donner l’illusion d’un monde qui nous semble réel.

En prenant simplement le temps de se poser, de respirer et de sentir ce qui se vit en nous, on peut déjà ressentir une joie divine, de l’amour en soi. Ce sont les prémices de notre lumière divine.

Divinité intérieure

Cette conscience divine est partiellement prouvée, bien que je considère que Dieu soit au delà de cette conscience et par conséquent non-conscient. Bref, il existe une énergie d’amour inconditionnel en soi et au delà de soi. Et c’est là que l’on peut pardonner entièrement.

Divinité extérieure

Ce que je veux dire par divinité extérieur c’est reconnaître le divin chez l’autre. Une fois que l’on a senti et reconnu sa lumière, on peut reconnaître celle de l’autre. Et en allant plus loin, on se rend compte que cette lumière est la même et connectée malgré l’apparence des corps séparés.

pardon prière

Rituels de pardon

Les rituels de pardon ont un caractère sacré en lien avec le divin. Puisque nous sommes interconnectés, ces rituels visent à la fois à se purifier et vont également purifier les autres. Pourquoi ? Parce que notre âme, notre partie divine est au coeur de ces cérémonies.

Chacun de nous va explorer des outils différents pour pardonner jusqu’à trouver ce qui lui convient. Que ce soit par l’eau, le feu, l’écriture ou l’art. L’essentiel est que ce soit sincère, fait avec le coeur et l’intention de pardonner véritablement sans juger ni condamner.

Les bénéfices du pardon

Augmenter ses vibrations

En choisissant de se rapprocher de la vibration de l’amour on augmente son propre taux vibratoire. On tend à s’harmoniser sur cette fréquence. Plus on aspire à l’amour inconditionnel divin, plus cette vibration s’intensifie. Par conséquent, elle demeure de plus en plus en nous. On choisit donc de laisser place à la lumière en soi. Qui par la suite rayonnera autour de nous.

Vivre dans l’amour

Vivant dans l’amour au quotidien, je peux t’assurer que c’est une source de joie et de bonheur. Est-ce que ça m’empêche d’avoir des problèmes ? Pas du tout 😅. Est-ce que je n’ai plus du tout de conflits avec les autres ? Toujours pas 😆. Mais alors Daphné, à quoi ça sert ta méthode ? Tout simplement à vivre mieux ses problèmes et les conflits avec les autres 🤪.

Vivre dans l’amour ne signifie pas sombrer dans le positivisme toxique. Ce n’est pas du déni de l’existence illusoire de ce monde cruel, laid et rempli de violence. Vivre dans l’amour ne fera pas disparaitre comme par magie les moments désagréables et les tensions.

En revanche, vivre dans l’amour signifie que l’on a choisit de vibrer autrement, de voir le monde différemment. Une volonté de transformer son quotidien pour se rendre la vie belle.

Développer du lien

En choisissant le pardon comme outil de guérison pour soi et l’humanité, c’est choisir ce qui nous unit. Nos similitudes. Regarder ce qu’il y a de plus beau chez soi et les autres et voir que quelque chose d’invisible et de chaleureux nous unit. Cela nous aide à éprouver de l’empathie et se remplir de compassion pour les autres. Car notre âme commence à reconnaître notre unité.

pardon lien
Photo : Rodnae Productions

Faire l’expérience de l’unité

Une fois que l’on prend conscience de cette unité, chacun de nous peut en faire l’expérience. Peu importe comment. Se souvenir qu’il existe un endroit en dehors du monde où chacun d’entre nous est relié et ressent les mêmes choses. Un endroit où nous nous aimons pleinement et simplement.

Contribuer de manière positive

Bien que je sois encore méprisée pour partager une pensée d’amour vu comme de la naïveté, je suis convaincue que le pardon et l’amour inconditionnel sont la voie de notre guérison à échelle humaine. C’est véritablement une façon de contribuer au monde de manière positive. La violence engendre la violence. La haine engendre la haine. Par conséquent, le pardon engendre le pardon. Et l’amour engendre l’amour.

Ne me crois pas sur parole. Essaye. Fais toi-même cette expérience. et vois par toi-même les fruits que tu récolteras plus tard. Je l’ai expérimenté et oui j’ai vu des miracles. La haine est facile. Mais l’amour est naturelle car elle est notre essence.

Créer plus de bonheur

Mon cheminement sur la voie du pardon a commencé en septembre 2021, sachant que j’y aspirais déjà en 2019. Petit à petit j’ai compris son fonctionnement. Puis j’ai trouvé ma façon de l’appliquer au quotidien. En ouvrant mon coeur à l’humanité et en aspirant à pardonner, je me suis créée plus de bonheur dans ma vie.

Pourquoi ? Parce que j’ai pris la décision de vivre dans l’amour au lieu de la haine et la peur. Parce que si je continue d’entretenir la violence je n’en sortirai jamais. Pour que la violence cesse, nous avons besoin de précurseur à l’amour. Des gens qui diront non à la violence.

Aujourd’hui, même si je reçois du mépris, des railleries, des insultes, de la haine, de la jalousie… Je veux faire de mon mieux pour ne pas riposter avec ces mêmes armes. Parce que c’est plus important pour moi de pardonner et d’aimer que d’entretenir la haine. C’est ainsi que mon bonheur se crée, se consolide et se propage.

Améliorer ses relations

J’ai pu assister à des miracles dans certaines relations. Je vois que mes rapports avec les autres s’améliorent. Les conflits ne disparaissent pas. Mais ma façon d’agir est différente. Mes énergies aussi. Je fais le choix de l’amour plutôt que celui de la haine et de la violence. Il y a moins de tensions ou de volonté de nuire. Je me sens plus joyeuse et heureuse.

Parfois, je ne fais rien et je sens une énergie d’amour puissante m’envahir. Je ressens du pure bonheur. Et c’est merveilleux. Cela dure quelques minutes. Je le savoure. Puis je continue à vivre en étant remplie de joie et de gratitude. Car je sais que Dieu vient de me dire « Je t’aime et je suis là pour toi » et j’aspire à ressentir cela pour l’humanité.

Comment pardonner véritablement ?

ALLER VERS LE PARDON

Il s’agit déjà de poser l’intention de vouloir pardonner. Même si on ne se sent pas capable de le faire. C’est noble et honorable de poser cette intention pour contribuer de manière positive au monde. Le pardon est un cadeau pour soi et les autres. C’est la voie de l’amour, de l’unité et de la sagesse divine.

Prise de conscience

Cette première étape importante (comme d’habitude) est une invitation à transformer quelque chose en soi pour obtenir des résultats différents. Quand je me suis aperçus en 2012 après bon burn out que j’étais très malheureuse, je me suis dit :  » Qu’est-ce que je peux changer pour être plus heureuse ?  » 🤔.

Se rendre compte que quelque chose ne tourne pas rond, puis comprendre qu’il en est de notre responsabilité. Ensuite faire son choix. Et pour finir agir selon en fonction de ce choix.

Pardonner ses jugements

Reconnaitre ses imperfections, ses ombres et se remplir d’humilité. Ainsi, nous pourrons ouvrir en grand notre coeur et avoir de la compassion pour soi et les autres. Parce que oui, quand on réalise qu’on est entièrement responsable de ses souffrances, on a tendance à sombrer dans l’auto-flagellation. Une forte violence envers soi-même 😅.

Je le dis souvent, ça fait parti du package humain. Nous sommes imparfaits, nous subissons l’illusion de la dualité ombre et lumière et c’est OK. Car au delà de ça nous sommes parfaits. Donc on se détend, on peut profiter de la vie matérielle et suivre son chemin spirituel dans la joie et la paix.

Se donner de l’amour

L’amour de soi commence avec cette notion si simple et pourtant que peu de gens arrivent à appliquer. Se donner de l’amour et de l’empathie nous amène déjà vers le pardon de soi. Action essentielle pour pardonner aux autres.

Abandon de soi

Ce que j’entends par l’abandon de soi, c’est s’en remettre au divin. Lâcher l’égo, le corps, la personnalité et les conflits. Dépasser son petit égo qui s’accroche à la haine des personnes que l’on considère comme responsable de notre malheur. Oser devenir mature en prenant ses responsabilités. Parce que je trouve que quand on est « adulte » et qu’on se pose en victime, on réagit comme une enfant de 4 ans.

Donc on lâche ses réactions de bébé et on s’abandonne à la sagesse divine. Cela nous aide simplement à prendre du recul et de la hauteur sur la situation et d’agir avec discernement.

Choisir la lumière et l’amour

Du coup il y a plus de place dans notre esprit pour la lumière et l’amour car on se libère de la haine et de la violence. En choisissant la quiétude et la joie, on s’ouvre au pardon véritable.

Photo : Emotion matters

LE PARDON VERITABLE

Une fois que l’intention de pardon est posée. Que l’on avance progressivement vers le pardon véritable. On peut mettre en place de nouvelles étapes pour comprendre son fonctionnement et transcender ses schémas égotiques.

Ecouter son histoire intérieure

Ecouter les différentes parts en soi qui s’agitent. Observer ses pensées. Entendre les folles histoires que notre égo se raconte. Le tout sans jugement. Il s’agit d’une écoute empathique envers soi-même. Tu as le droit de penser le « connasse, je te déteste » dans ta tête ou seule chez toi.

Ressentir ses émotions

Ressentir les émotions présentes, les laisser s’exprimer. De préférence sans agressivité physique ou verbale envers quelqu’un. Ces émotions sont justes et elles ont besoin d’exister à ce moment là.

Identifier ses besoins

Quand des émotions s’expriment c’est que des besoins ne sont pas nourris. C’est la base de la Communication Non-Violente. Le moment est donc venu de s’interroger dessus.

Démanteler ses histoires mentales

Une fois qu’on a compris ses besoins non nourris, on peut déconstruire ses dramas et arrêter d’en vouloir à l’autre. Perso, c’est le moment où je me pose et m’interroge sur les besoins de l’autre, ses peurs, ses blessures. En le comprenant, je peux mieux rentrer en empathie. Et ainsi me relier à lui de coeur à coeur et d’âme à âme.

Changer de perspective

Progressivement, tu sentiras que tes perspectives changent. Tu te sentiras peut-être plus légère, apaisée et remplie de compassion pour toi et les autres. C’est là que le véritable pardon arrive et agit. Quand tu t’aperçois que tes histoires sont erronées, que tu t’es créée un ennemi. Et c’est précisément là que tu réalises qu’il n’y a rien à pardonner car l’autre n’a jamais été fautif.

S’imprégner du changement

Vivre pleinement cette expérience est un cadeau divin. Cela motive pour réitérer l’expérience à chaque fois que tu te sentiras attaquée par quelqu’un. Au fur et à mesure, tu feras toutes ses étapes en quelques secondes. Cela deviendra tellement fluide et limpide que seul ton rayonnement d’amour te permettras de pardonner véritablement grâce à la vision du coeur.

J’ai eu beaucoup de plaisir à te partager cette vision noble du pardon afin de t’apporter quelques éclairages sur cette notion mal employée. Tu comprends peut-être le lien avec l’amour de soi et comment cet outil peut t’apporter plus de joie dans ta vie.

Prends soin de toi, de tes énergies et fais de ton mieux pour pardonner, encore plus à ceux que tu juges être impardonnables.

💖💕 Bisouuuuuus 💕💖

☀✨ Daphné ✨☀

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :